[Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

Aller en bas

[Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Inking the Souls le Dim 14 Oct - 17:34

But I do that to pass the torch and put on for my town.

Présentation de l'event


Samedi 28 avril, 12h30, Antenne du DCRM - Royal Victoria Infirmary
Devant l'hôpital de NewCastle, celui-là même qui a accueilli tant de victimes du Poison Prince un mois plus tôt, une grande estrade est installée. Une foule s'amasse, peu à peu, composée de curieux, de déterminés, d'intrus également. De grandes banderoles s'agitent sous la météo pluvieuse de ce samedi midi, qui couvrira l'après-midi à venir de nuages sombres et moroses, en accord avec l'humeur de la plupart des personnes rassemblées. Des techniciens s'agitent pour mettre en place la sono, les écrans géants, s'assurer que fonctionnent les micros, et que les différentes mesures de sécurité sont respectées. Les membres éminents des deux d'associations phares de cette manifestation, Be Human, Be Proud et Le 47e chromosome sont présents, porte-paroles, présidents, simples membres venus aider à l'organisation de ce rassemblement. Des Intervenants sont également présents, à l'abri du crachin, sous des parapluies et des gobelets de café à la main, alors que le personnel de l'hôpital tente de les convaincre de laisser de la place pour les sorties de véhicules.

Les organisateurs ont promis une manifestation de grande ampleur ; la police est là pour assurer la sécurité, s'attendant à des heurts avec les opposants ; les médias sont également présents, prêts à interviewer et à filmer, prêts à capturer l'actualité dans leurs caméras et appareils photos, sur leurs calepins pour le moment mis à l'abri de la bruine.
________________________________________________________

Déroulement de l'event


Cet event va se dérouler en plusieurs temps, qui seront conditionnés par vous. Dans un premier temps, les organisateurs vont demander aux participants de se rassembler, pour écouter les différents intervenants : ce seront des PNJ aux discours bien définis auxquels vos personnages pourront réagir.

Si votre personnage n'est pas d'accord avec le PNJ, vous tirerez un dé de désaccord ; si au contraire, il est d'accord, vous tirerez un dé d'accord.

Attention ! Si jamais le degré d'agacement augmente trop, la foule risque de devenir hors de contrôle... et les conséquences risquent également d'être bien fâcheuses pour la suite ! Vous pouvez suivre le degré d'agacement de la foule sur la petite flèche à votre droite.

Pour les Veilleurs ; si vous participez à l'event Veilleurs, vous ne pouvez pas participer tout de suite à cet event-là. Pas de panique toutefois, nul ne sait ce que l'avenir vous prépare...

Tout le monde peut participer à l'event sans avoir besoin de s'inscrire ; nous vous demanderons de laisser poster un maximum de personnes entre deux de vos posts ; privilégiez les posts courts

Humeur de la foule
avatar
Inking the Souls
chronologiste
chronologiste
Messages : 445
Date d'inscription : 24/09/2017
Métier : Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Rosamund A. Fraser le Dim 14 Oct - 22:37


Event 2

Pass the torch and put it for my town




Rosamund faisait certainement une bêtise. Elle aurait dû rester chez elle, passer son après-midi avec Pandora, mais le souvenir du Poison Prince la hantait trop. Sa poitrine encore douloureuse lui rappelait son collapsus pulmonaire et était là comme pour lui dire de se méfier des mutants et de ce qui se rapportait à ce terroriste.
Oui, elle aurait dû se tenir à l'écart. Mais la lettre publiée dans le journal avait attisé sa méfiance et sa curiosité. Elle s'était également rappelée les paroles de l'inspectrice Thyra White. Le Poison Prince allait en vouloir davantage. Il allait chercher à se faire connaître et jouer avec les forces de l'ordre... Et il commettrait l'erreur de trop.
Une manifestation comme celle qui se préparait était sans aucun doute une occasion pour cet affreux personnage de venir semer à nouveau la zizanie, elle en était certaine.

Pour éviter de se mettre en danger, elle avait décidé de rester sur les bords de la foule, l'oeil aux aguets, le téléphone sorti, prête à photographier ou filmer tout ce qui paraissait suspect.
Pourquoi faisait-elle ça, sans en parler à personne ? Elle se mettait en danger et prenait des prérogatives qui n'étaient pas de son ressort. Elle imaginait déjà l'air sévère d'Edward lui demandant de laisser faire les professionnels avec cet air condescendant dont il avait le secret... Comme s'il pouvait faire quelque chose de plus qu'elle dans une situation pareille !

Pour se protéger du crachin, elle rabattit sur sa tête la capuche de son manteau de laine couleur caramel et s'avança un peu vers l'estrade pour entendre ce qui s'y disait et peut-être trouver une tête amie. Elle avait vaguement entendu parler des deux associations organisatrices et restait malgré tout curieuse d'entendre leurs points de vue sur la condition mutante, même s'il y avait fort à parier qu'elle soit en désaccord avec la plupart de ce qu'elle entendrait.
Alors qu'elle progressait, un homme de presque deux mètres de haut la bouscula et la blonde avocate fit un pas de côté, rentrant dans une personne dont elle n'avait pas vu le visage, faisant tomber son téléphone dans la foulée.
En lâchant un juron bien peu orthodoxe, elle se pencha avec vivacité sur le béton mouillé pour récupérer le précieux objet, vérifiant dans la foulée qu'il n'était pas abimé.

Rassurée d'avoir eu un peu de chance sur ce coup, elle se releva pour aviser enfin la personne à laquelle elle avait donné un coup de coude assez violent.

- Pardonnez moi, j'espère que vous n'avez rien... J'ai perdu l'équilibre je suis désolée.

Elle avisa ensuite la scène, sur laquelle on s'activait mais sur laquelle personne n'était encore monté.

- Par hasard, vous savez quand la manifestation est sensée commencer ? Ce n'est pas très clair....

HRP:

J'autorise le staff à blesser légèrement mon personnage (elle a déjà assez pris cher précédemment D:) mais vous pouvez la menacer et lui faire peur autant que vous le voulez !

résumé du post:

Rosamund erre en périphérie de la foule et essaye de se rapprocher de la scène à la recherche de qqch de suspect. Elle est bousculée par un grand monsieur et tombe sur une personne à qui elle adresse quelques mots (cette personne peut être vous si vs souhaitez nouer contact <3)

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 11/11/2017
Crédits : marley smith
Métier : Avocate au barreau
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Byron G. Saberhagen le Mar 16 Oct - 2:41

Byron against bad luck
Ça lui avait couté cher en rongement de frein, mais Byron avait été d’une sagesse exemplaire ces derniers mois. Depuis la sinistre aventure de son épopée nocturne, il s’était déjà particulièrement calmé, bien que ses notes n’étaient qu’à peine plus brillantes, toujours à peine de quoi sauver les meubles. Mais depuis le Poisoned Birthday ? Il avait été trop terrorisé pour violer le couvre-feu, aussi bien celui instauré par ses parents que par le gouvernement, et trop déprimé pour voir ses rares amis le reste du temps. Ses sorties étaient réservés pour ses différents cours, au lycée qu’a la danse, et parfois une petite digression au Centre commercial, pour se rendre compte qu’il n’avait même plus le cœur à flâner partout. Les réseaux sociaux, sa bouffée d’air frais habituels, étaient devenues aussi particulièrement anxiogènes, avec les nouvelles qui tombaient de plus en plus comme un couperets, la situation pro mutante qui devenaient juste terrifiantes, et la guerre dans ses commentaires quand il postait innocemment une photo de son chat qui jouait avec une balle, il avait finit par s’en sevrer pour au moins quelques jours.

Et c’est surement pour ça qu’il passa à côté de l’annonce de cette manifestation qui se profila devant lui. Il venait juste de proposer innocemment à sa mère de passer la voir à son travail , après l’annulation de son cours de Karaté, histoire qu’ils puissent déjeuner en tandem pour la première fois depuis longtemps. Mais de là, ça ressemblait à un traquenard.

Il se fit bousculer une première fois, et détala quand une petite fille le pointa du doigt en tirant la chemise de sa mère. Remontant sa capuche sur son pauvre crâne, il préféra se dissimuler sans autre forme de procès : ce n’était pas le moment pour un selfie. Il n’avait pas envie d’être reconnu ici, et encore moins de débattre avec qui que ce soit. Il sentait les affres de la panique lui tendre les bras, et c’était hors de question qu’il se laisse faire encore une fois.

Il dégaina son téléphone en cherchant le dernier numéro appelé pour prévenir sa mère qu’il était au milieu du troupeau, quand il sursauta à un coup de coude donné par inadvertance. Il secoua la tête en regardant à peine la personne.

« Non c’est rien.. » fit-il en collant l’appareil sur son oreille. Quelques sonneries plus tard et il tomba sur le répondeur de sa mère qu’il avait tant et tant de fois remplis de messages divers et variés toute sa vie.

« Salut m’man… » Dit-il un peu piteusement. « J’suis en bas et j’attends. Mais y’a vachement de monde, faudrait qu’on parte vite. S’il te plait… »

Il raccrocha et finit par reconnaître Rosamund en levant finalement les yeux vers elle, un peu soulagé de voir un visage rassurant dans la foule, après tout une amie de Pandora c’était bon signe. C’était mieux que quelqu’un du lycée. Le jeune homme était presque sûr que Pandora ne perdrait pas son temps avec des anti mutants. Presque. Il se méfiait de beaucoup de gens en ce moment.

« Oh. Désolé Rosamund, j’t’avais pas reconnu… » Il désigna l’estrade mal à l’aise. « Je vais pas rester longtemps. T’es là pour manifester ?... »

(c) ANAPHORE


Spoiler:

Vous avez le droit de faire bobo à mon bébé, souvenez vous juste qu'il est cardiaque et pathologiquement anxieux donc veillez juste à pas me le tuer :fou:

Spoiler:
Byron a pas de chance dans la vie, alors quand il décide de plus regarder les réseaux sociaux parce que ça lui file le seum, le jour ou il veut passer dire bonjour à Maman à son travail, évidemment y'a une manifestation.
Il commence à paniquer, la dernière fois qu'il était dans la foule y'a un mec qui a tué tout le monde autour de lui, pauvre chou.
Il demande à sa maman de le retrouver via son téléphone, et reconnait Rosamund qui l'a bousculé par inadvertance.
Byron a une vie de merde.
avatar
Messages : 308
Date d'inscription : 14/01/2018
Crédits : EXORDIUM pour l'avatar
Marelle pour la sign

Métier : Lycéen, Danseur influent sur les réseaux sociaux, Élément moteur de son petit groupe de Théâtre.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Swann Weavers le Mar 16 Oct - 14:49


Crap, Houston, we have a problem
Swann Weavers


Je m'arrête sur le seuil de l’hôpital, mon café dans la main, les sourcils froncés. Directive de mon chef de service lorsque je lui ai annoncé que j'allais prendre une pose : profites en pour dégager les manifestants. Comme si j'étais de taille à le faire. Accompagné d'un de mes collègues récemment revenu sous bonne doses d'antidéprésseur pour lui épargner les conséquences de son burn out, je sirote ma tasse, le regard rivé sur la foule. Me faire entendre par une foule n'est déjà pas mon fort et je dois dire que, au final, je suis plutôt curieux de voir ce que va donner ce rassemblement.
Pour parfaire au temps typiquement anglais, il flotte, et vu la couleur du ciel ce n'est pas près de s'arranger. Je localise des types bien fringués, abrité sous de larges parapluies, en train de siroter leur café. A leur allure et au vu de la manière dont ils s'adressent aux type sur l'estrade, j'imagine qu'il doit s'agir d'intervenant.

- Non mais regarde moi ça, ils sont entassé sur l'allée de l'ambulance, on va leur dire de se pousser sinon les urgences vont galèrer.

Je pousse un soupir, pour toute réponse à Joshua. Il a raison évidemment, mais très franchement je n'avais pas envie de me mêler de ça. J'avale la dernière gorgée de ma boisson et avance vers le petit groupe sous leurs parapluie, en face de la foule qui semble grossir un peu plus à chaque battement de paupières.
Je m'arrête en face de deux hommes, eux même accompagné par une femme et son cameraman, que je suppose aisément être des journalistes.

- Excusez moi, mais si pouviez vous décaler ailleurs, vous êtes sur la voie réservée aux ambulances et...

- Et vous voulez qu'on se mettent où ? C'est l'accès le plus simple pour l'estrade mademoiselle.

Je grince des dents et lance un regard noir à l'homme qui m'a coupé la parole. Non seulement je ne supporte pas qu'on le fasse, mais en plus de ça, s'il commence à m'appeler mademoiselle et que ça éveille une certaine partie de moi, je risque franchement d'être dans de beaux draps. Aujourd'hui n'est vraiment pas le jour où Sis peut se pointer, encore moins face a des caméra. Je force un sourire, et m'adresse à nouveau au groupe, tentant d'être le plus sympathique possible, tandis que Joshua s’attelle à un autre groupe.

- Ecoutez, je n'ai rien contre le rassemblement d’aujourd’hui mais vous devez comprendre qu'il y en a qui travaillent ici, et nous ne pouvons pas vous laisser boucher les entrées pour les véhicules. D'autant que depuis un mois tout le personnel est épuisé parce que nous sommes en sous-effectifs alors, je vous en prie, décalez vous ailleurs.

L'homme grommelle et se tourne vers un autre, je sens ma mâchoire craquer une nouvelle fois. La journée promets d'être longue.D'autant que je suis, moi-même, préposé aux urgences cet après-midi.
Mon regard balaie la foule un instant et mes sourcils se haussent en localisant un danseur que je suis assez activement sur les réseaux sociaux. Qu'est-ce qu'il fait ici ?

code by bat'phanie


Spoiler:
Faites lui tout ce que vous voudrez o/
avatar
Swann Weavers
chronologiste
chronologiste
Age : 22
Messages : 316
Date d'inscription : 11/03/2018
Crédits : Andrej Pejic /Andreja Pejic
Métier : Infirmier
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Joyce I. Saberhagen le Mer 17 Oct - 4:28


But I do that to pass the torch and put on for my town.
Tous

« she's a tiger mommy. »
Joyce avait su que la journée serait mauvaise quand ils avaient commencé à monter cette maudite estrade. Comme si un hôpital et un centre de recherches était un endroit où organiser une kermesse de crétins pro-tatouage. La généticienne abominait Be Human, Be Proud et méprisait Le 47ème chromosome. Elle n’était pas une vache faite pour être marquée. Elle était le prochain stade de l’évolution, bon sang. Elle, son mari, ses enfants et les autres que la société craignait tant. Oui le Poison Prince était un problème, oui, elle l’aurait étranglé de ses propres mains pour la frayeur qu’il avait causé à son fils mais non elle refusait de se tatouer pour rassurer la populace sur ses pouvoirs.

Certains de ses collègues avaient échangé des messes basses à ce sujet toute la matinée. Certains avaient fini par faire le lien entre le résultat de son test et son attitude vis-à-vis d’un certain nombre d’autres scientifiques. Ils faisaient leurs choux gras de sa mauvaise humeur. Elle s’en moquait. Ils étaient une gêne périphérique. Ils étaient tout de même en plein milieu du couloir lorsqu’elle revenait à son bureau et c’est à cause d’eux qu’elle rata l’appel de son fils. Quand elle entra dans la pièce, son téléphone trônait bien en évidence sur son présentoir et Joyce ne put manquer la notification du message ou le nom de son dernier contact. Byron. Son fils faisait des efforts ces derniers temps. Et elle-même avait été moins dure depuis les… récents évènements. La discipline avait fait long feu. La peur de le perdre en revanche lui serrait toujours les tripes. Elle se délesta de son bloc note couvert d’une écriture serrée, illisible et d’une série de feuilles imprimées toutes soigneusement numérotées qui contenaient les résultats de sa dernière simulation pour écouter le message. La voix de son fils inquiète résonna dans son oreille et la cloua sur place. Le regard de Joyce glissa vers la fenêtre, vers la foule qu’elle attendait sans voir en contrebas.

Son premier réflexe la trouva dans l’encadrement de la porte, prête à courir jusqu’à son aîné. Elle ne dut qu’à un fragment de rationalité de ne pas se précipiter là-dehors avec sa blouse. Faire irruption dans une manifestation dans cette tenue était la chronique d’un désastre annoncé. De la méticuleuse, froide, clinique Joyce Saberhagen, ne restait qu’un lambeau qui trouva le moyen de se débarrasser de son uniforme pour le lancer sur le bureau rangé si méticuleusement avant de se précipiter dans le couloir, téléphone à la main. Son fils était là dehors avec des gens qui rêvaient de le pendre haut et court, lui et tous ceux qui lui ressemblaient. Et elle mettrait le feu à l’ensemble des passants avant qu’il ne lui arrive quoi que ce soit. Bousculant des internes, elle se battit avec l’interface tactile un instant avant de réaliser qu’elle se trouvait en surplomb de la foule. Un regard vers les corps en contrebas. Trouver son fils dans tout ce monde ne serait pas une mince affaire mais Joyce avait l’habitude. Essayer de gérer quatre enfants dans un centre commercial pour les courses de Noël sans en perdre un seul vous faisait gagner des compétences inattendues en reconnaissance faciale. Elle identifia sans mal la silhouette de son grand garçon, près d’une jeune femme blonde à laquelle il parlait. Au moins, n’était-il pas tout seul.

Grommelant entre ses dents contre le manque de chance de Byron qui avait choisi le pire moment pour venir la voir, elle descendit quatre à quatre les marches de l’hôpital, emboîta le pas à une famille qui sortait et se fraya un passage entre les manifestants jusqu’à son fils. « Byron. Byron. Bon sang, Byron, ce n’est pas le moment de socialiser. » Posant la main sur l’épaule de l’adolescent, elle se rapprocha de lui, bien décidée à ne plus le laisser sortir de son champ de vision et de l’entraîner en sécurité.


(c) DΛNDELION


HRP:
Je vous laisse carte blanche, en vous rappelant que c’est une mère de famille et qu’elle protégera ses enfants bec et ongle
Résumé:

Joyce s’attendait à passer une journée ennuyeuse mais pas dangereuse jusqu’à réaliser que son fils Byron avait décidé de la visiter aujourd’hui en pleine manif pro-tatouage.
Elle est maintenant déterminée à le sortir de la manifestation pour le mettre à l’abri.
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 09/06/2018
Crédits : (ava.) Illusion Tales
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Polina V. Stepanovic le Lun 29 Oct - 23:13


Event

Pass the torch and put it for my town




Elle n'aurait jamais dû sortir aujourd'hui. Avant d'aller à Newcastle pour sa visite médico-sportive, elle aurait dû vérifier les infos, s'assurer que tout irait bien... Elle n'avait pas fait attention et Nikola, qui n'était pas rentré la veille, n'aurait pas pu la prévenir. Elle s'était rendu à l'hôpital de très bonne heure et avait attendu des heures. Son médecin avait été retardé par les premières installations...

La jeune rousse expédia la visite, le praticien était visiblement impressionné par sa santé de fer, malgré son apparence frêle. Elle s'apprêtait à traverser la foule pour rentrer illico presto par le bus ou le métro ou n'importe quel moyen de transport qui ne serait pas bloqué mais elle avait visiblement mésestimé le pouvoir de ralliement des gens qui donnaient leur meeting aujourd'hui.
La foule s'étendait sur une distance qui lui paraissait infinie. Déjà ça se bousculait... Jamais elle ne parviendrait à atteindre la route !
S'armant de courage, elle essaya de se faufiler comme une souris en tentant de ne pas se faire écraser ni de bousculer ceux qui l'entouraient, ce qui était loin d'être une mince affaire. Ses pas la rapprochèrent de la scène, où elle esquiva une femme en tailleur au court carré blond qui lui parut un peu trop respectable pour un meeting étudiant.
Ce fut là qu'elle les vit. Le visage familier de Byron et celui, bien plus sévère, de sa mère. Elle l'avait déjà vue une ou deux fois, lorsqu'elle était venue travailler chez lui au début de son intégration au lycée. D'habitude, Polina aurait préféré passer son chemin pour ne pas déranger cette femme à l'air important mais la foule de plus en plus dense et agitée la forçait à s'accrocher à n'importe quel personnage dont elle avait la connaissance, fusse-t-il de près ou de loin. En quelques pas précipités, elle les rejoints, s'extirpant avec un mal fou des corps bruyants qui l'entouraient.

- Byron ! Hé, Byron ! Coucou !

Elle lui fit un signe de la main et adressa un sourire poli à sa mère.

- Bonjour madame Saberhagen... Vous allez bien ?

Nerveusement, elle passa une main dans ses cheveux et crispa les doigts. Elle ne se sentait pas à l'aise au milieu de tous ces gens aux émotions fortes. Si jamais son don dérapait, ce serait la catastrophe.

- J'étais en visite médicale j'essaye de rentrer chez moi, je pensais pas qu'il y aurait autant de monde à cette heure... Vous êtes là pour la manifestation ?

Elle regarda la mère et le fils d'un air circonspect. Elle aurait été bien étonnée que son ami veuille participer à un tel événement, après les évènements tragiques du Cosmic Ballroom...
-
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.


Spoiler:
Faites ce que vous voulez de bibi Pol mais la cassez pas trop sinon Niko va gueuler muahahaha !
Résumé:
Polina était en visite médico sportive à l'hôpital. Elle tente de rentrer chez elle tant bien que mal en traversant la foule et aperçoit Byron et sa mère. Ni une ni deux, elle se dirige vers ces visages connus
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 12/02/2018
Crédits : /
Métier : lycéenne, horticultrice à mi temps
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Inking the Souls le Mar 30 Oct - 21:43

Esteban Velasquez


Les premiers intervenants apparaissent enfin. Un homme monte sur l'estrade. Il est bien connu de la communauté mutante et suscite autant de joie que de vives réactions de colère. Le débat risque de démarrer très fort...

Carte d'identité


  • Apparence : de taille moyenne, brun, moustache, espagnol, mutant tatoué (même si l'Espagne n'a pas mis en place les tatouages
  • Réputation : père d'une des victimes de la tuerie de Grenade, il est l'un des portes paroles des mutants en Espagne ; très controversé, il défend le dépistage et le tatouage des mutants et aimerait que ce soit fait en Espagne.
  • Hôte : il a été invité par Le 47e chromosome
  • Mutation : hydrokinésiste, il manipule l'eau (sans pouvoir la créer... mais puisqu'il pleut...)

Propos et teneur du discours


Il commence par rappeler comment sa propre fille, mutante, est morte tuée par un autre enfant mutant ayant perdu le contrôle de ses dons et comment le gouvernement espagnol est resté silencieux face à cette catastrophe. Il se lance ensuite dans une diatribe enflammée défendant le tatouage et le contrôle. Il appelle les mutants à se soumettre au dispositif installé par le gouvernement et de ne pas se laisser déstabiliser par les actions d'individus comme le Poison Prince, qui représentent des dangers pour tout le monde. Voici quelques extraits de son discours :

- Rebellez-vous aujourd'hui contre le tatouage et demain, ce seront de nouveaux drames comme Grenade qui éclateront un peu partout !

- Le Poison Prince n'est pas une conséquence de la politique menée par le gouvernement britannique, ce n'est qu'une exception, aucun système n'est parfait et le risque zéro n'existe pas. S'il n'y avait aucun contrôle des autorités et du DCRM, ce serait encore pire.

- Vous vous rebellez contre le tatouage, vous dites que votre corps vous appartient et que vous faites vos choix en conséquences... Mais en réalité, votre corps ne vous appartient plus ! Nous sommes dans une société où pour survivre, nous devons nous appartenir les uns aux autres. En défendant votre liberté égoïste, vous condamnez peut-être des concitoyens humains et innocents !

- Pour avancer, il faut prendre conscience et accepter le fait que nous, mutants, soyons des bombes à retardement. Si vous choisissez de marcher en dehors des systèmes d'aide et d'encadrement plutôt que de contribuer à son développment et son amélioration, vous vous rendez déjà coupables d'un drame potentiel !

-Nous (les mutants) sommes l'humanité de demain et il nous appartient de définir aujourd'hui quelles seront les lois qui éviteront à cette humanité de sombrer dans l'anarchie !

avatar
Inking the Souls
chronologiste
chronologiste
Messages : 445
Date d'inscription : 24/09/2017
Métier : Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Gideon Pressley le Mar 6 Nov - 18:49

BUT I DO THAT TO PASS THE TORCH AND PUT ON FOR MY TOWN

Le Poison Birthday...quand j’ai entendu parlé de cet évènement je suis resté cloué sur ma chaise, atterré. Pas que je pensais les mutants incapables de se tourner les uns contre les autres. Je suis bien placé pour savoir que ce n’est pas parce qu’on appartient à la même espèce (et bon sang que je déteste ce mot pour différencier les mutants et les humains sans mutation…) que l’on a tous le même avis, les même opinions. Pourquoi il en serait différent pour les mutants? Preuve encore s’il en est qu’il faut vraiment informer les gens de ce que sont les mutants, pas des démons, pas des anges, juste des êtres humains avec quelques chromosomes en plus, faillibles comme chacun d’entre nous.

En tout cas, cet événement et les conséquences de ce dernier (certains élèves visiblement traumatisés ou carrément absents pour des causes plus ou moins graves) m’ont fait relativiser ma vie actuelle. Trop dans le passé, trop dans la douleur alors que des élèves avaient besoin de soutien aujourd’hui. Et pas qu’en matière de cours. Alors j’ai décidé de laisser tomber ma vendetta personnelle (je ne dis pas que si on le retrouve un jour je ne lui mette pas un bon poing bien senti dans le visage, mais je ne vais pas chercher plus) pour me consacrer à mes élèves.

Puis il y a eu l’info de cette manifestation devant l’hôpital, pour...contre...euh...En fait c’était pas très clair ça pour le coup. A part cette saleté d’association Be Human, Be Proud, dont le nom est gravé à jamais dans sa rétine depuis cette journée fatidique, qui sont donc contre les mutants, l’autre je n’arrive pas à bien comprendre. Même si l’une des associations est de la pire espèce à mes yeux, je suis curieux de voir ce que c’est sensé défendre ou débattre. Je m’y rend donc et m’étonnes même de la foule vu la pluie. Tête sur laquelle trône une casquette, je reste vers le fond de la foule, je ne suis pas là pour participer, juste pour observer.

De loin, je vois Byron, seul visiblement, et ça m’intrigue autant que ça m’inquiète. Je vois bien qu’il n’est pas dans son assiette depuis les évènements, de ce que j’en vois en classe du moins, et je me dirige vers lui, mais la foule rend l’avancée difficile. Quand je parviens à m’extirper, sa mère (une femme charmante...oui ceci est ironique) et Polina l’ont rejoint je décide finalement de les rejoindre quand le premier intervenant parler et je l’écoute d’une oreille.

“Pfiouuuu, que de monde!” il sourit "Salut les jeunes, Mamme Saberhagen" j'ai très, très envie de demander ce qu’ils font là, car connaissant un touuuuuuut petit peu l’avis de la mère de Byron sur la situation, je doute qu’elle soit là pour écouter les intervenants quant à Polina et Byron, mystère et boule de gomme, mais je ne pose pas la question tout de go, en revanche, ce que j’entend de l’estrade me hérisse le poil et je tourne la tête vers lui, les sourcils froncés “Quel ramassis de conneries…”

Non, clairement, je ne suis pas d’accord avec lui et ce n’est pas parce qu’il a lui aussi perdu sa fille que je vais avoir de la compassion pour lui.
© 2981 12289 0

HRP:
Vous pouvez lui faire bobo. C'est pas le dernier à rendre des coups alors...
Résumé:
Gideon n'est venu que par curiosité, histoire de se tenir au courant de la bouche des intervenant sans attendre sue la presse retranscrive. Cependant il ne s'attendait pas à voir deux de ses élèves ici...
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/05/2018
Crédits : Ava: Audacious Squirrel/Gif: Tumblr
Métier : Professeur de Géographie au lycée
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Inking the Souls le Mar 6 Nov - 18:49

Le membre 'Gideon Pressley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[Event 2] Désaccord' : 5
avatar
Inking the Souls
chronologiste
chronologiste
Messages : 445
Date d'inscription : 24/09/2017
Métier : Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 2 - Tous] But I do that to pass the torch and put on for my town

 par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum