Thyra | We will discover the truth

Aller en bas

Thyra | We will discover the truth

 par Rosamund A. Fraser le Ven 10 Aoû - 19:09


ft. thyra & rosamund

We will discover the truth




Rosamund se tenait, droite, dans le couloir artificiellement éclairé du commissariat. Elle était encore pâle et maigre, même si sa sortie d’hôpital remontait déjà à quelques jours. Elle avait enfilé des vêtements simples et larges, comme pour faire illusion sur son corps. La fatigue et la lassitude lui avaient passé l’envie de mettre un tailleur.
Elle se rappelait encore du moment où le courrier était arrivé chez elle, la convoquant pour faire avancer l’enquête relative au Cosmic Ballroom. Vu la vitesse à laquelle on l’avait contactée, le courrier devait être parti le lendemain de sa sortie des urgences respiratoires. Visiblement, la police ne perdait pas de temps…

L’avocate était gênée. Elle enquêtait, elle aussi, sur cette affaire de façon clandestine bien que la procureur de Newcastle lui ait donné son aval. Cette affaire commençait à devenir un parfait imbroglio qui risquait d’éclabousser bien trop de monde à son goût…
Elle espérait s’en sortir sans trop d’histoires. Afin de vérifier l’heure qu’il était, elle donna un bref coup d’œil à son téléphone.

Elle avait de l’avance, comme toujours. Un bref coup d’œil à sa messagerie, désespérément vide, lui serra le cœur. La veille, elle avait passé presque toute la journée sur son ordinateur, à tenter de rassurer ses parents.
Sa mère était partie en Nouvelle-Zélande pour donner une série de concerts et son père, fan invétéré de la trilogie de Peter Jackson, n’avait pas résisté à l’envie de poser des congés afin de l’accompagner et de jouer les touristes. L’éloignement avait rendu quasi impossible le contact lorsqu’elle était tombée dans le coma. Ses parents n’avaient jamais pris l’habitude de la contacter lorsqu’ils étaient en voyages et ne regardaient presque jamais les informations. Ils avaient fini par apprendre l’incident quelques jours seulement avant sa sortie d’hôpital, grâce à un appel de l’ambassade.
On remerciait là, une fois de plus, la rapidité exemplaire des services administratifs britanniques.

Après la démultiplication des échanges avec sa famille, ce silence plat la soulageait autant qu’il l’inquiétait. Il était toujours difficile de refaire face à sa propre solitude lorsqu’on passait des jours, entourée par les siens…

En remontant le fil de ses messages, elle s’arrêta sur une conversation en particulier.
Edward.
Depuis le Cosmic Ballroom, ils n’avaient rien échangé. Elle n’avait pas voulu le contacter, pour ne pas le déranger, et surtout pour éviter de donner l’impression que sa présence lui manquait.
Depuis sa discussion avec Pandora, Rosamund avait ouvert les yeux, douloureusement, sur la situation. Le noble n’était pas qu’un simple collègue à ses yeux. La colère qu’elle éprouvait pour lui n’était que le masque des sentiments qui brûlaient en elle.
Il fallait qu’elle lui parle, qu’elle le lui avoue. La situation ne pouvait pas s’éterniser de la sorte, elle finirait par y laisser le peu de santé qu’il lui restait.
La main tremblante et la gorge sèche, elle écrivit d’une traite un texto qu’elle envoya sans plus y réfléchir, par peur de regretter. Alors qu’elle fourrait l’objet dans son sac pour ne pas ressentir les vibrations, dans le cas où il répondrait, la porte s’ouvrit sur une jeune femme blonde et élancée, en uniforme.

L’avocate hocha la tête à l’appel de son nom et s’avança, soulagée, d’un certain côté, que son interrogateur ait à peu près son âge. Les choses seraient sans doute plus faciles…
Délicatement, elle posa son sac au sol et s’assit, droite sur la chaise dure, essayant de ne pas détailler les murs froids et la lumière crue de ce bureau institutionnel.
Au moment de remplir les papiers d’usage, elle lâcha le stylo et s’excusa, confuse, tout en plongeant sur le côté pour le rattraper avant qu’il ne heurte le sol.

- Excusez-moi, je suis encore un peu faible… J’espère pouvoir répondre au mieux à vos questions, mais je doute d’en avoir vu plus que la plupart de ceux que vous avez auditionné jusqu’ici…

Elle adressa un sourire contrit à la jeune femme et lui tendit les papiers signés, attendant la suite avec une certaine appréhension. Même si l’on était innocent, on ne pouvait pas se sentir à l’aise dans une salle d’interrogatoire.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.

avatar
Messages : 314
Date d'inscription : 11/11/2017
Crédits : marley smith
Métier : Avocate au barreau
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thyra | We will discover the truth

 par Thyra White le Mar 14 Aoû - 15:21

Une nouvelle journée, nouvel interrogatoire. Je suis arrivée il y a peu de temps que déjà je suis sur l’affaire étrange du « Cosmic Balleoom ». Un fou qui cherche à faire parler de lui en faisant chier son monde, blessant des personnes que visiblement on n’est pas censé toucher. Je ne connais pas encore très bien les us et coutumes d’ici, les gens populaires tout ça... ça m’angoisse un peu. Alors oui j’ai un œil totalement nouveau et objectif, mais cela veut dire que je suis aussi capable de me faire avoir par les plus malins. Ici, nous sommes peu nombreux dans le commissariat, une erreur et tout le monde vous met une étiquette et quand on côtoie le père Louciane, je peux vous dire que l’erreur est impardonnable. Je dois faire attention tant que je ne connais personne, tant que je n’ai pas mes habitudes ou mes repères.

Je sors de mon petit bureau et interpelle la jeune femme.... avocate.. Rosamund Fraser... Elle doit sûrement être habituée aux interrogatoires, ou du moins elle doit savoir comment cela se passe. Elle ne devrait pas trop s’inquiéter. Surtout qu’en plus, il ne s’agit pas d’une arrestation loin de la, juste besoin de poser des questions. A l’entente de son nom, la jeune femme se lève et s´approche de moi. Je lui offre un léger sourire rassurant et lui indique le chemin d’une main. La salle d’interrogatoire n’est pas très accueillante voire même froide mais en réalité il faut voir ça comme un endroit neutre. Pas de couleur, pas d’image rien.

« Installez vous la je vous prie. Je vous demanderai juste de remplir ceci et ensuite on commence. »

Elle devient tremblante. Mal à l’aise peut être. Son stylo lui échappe un instant. Je ne bouge pas, je ne dis rien, je reste les bras posés sur le bureau, les doigts croisés les uns entre les autres. Elle s’excuse pour ça, c’est drôle de voir que certaines personnes peuvent se montrer extrêmement douces et gentille alors que d’autres font tout pour être l’inverse. C’est vrai qu’elle sort de l’hopital, elle ne doit pas être totalement rétablit mais en soi, peu importe. Je ne lui demande pas de faire un marathon mais juste de se souvenir.

« Chaque personne a sa propre vision des choses vous savez. Vous avez vu la même chose que tout le monde mais autrement. Vous l’avez aussi ressentie différemment. Voilà donc ce que j’en veux : votre version. N’hesitez pas à dire ce qui vous vient, même les moindres détails ou choses qui vous paraissent insignifiantes. Racontez moi tout depuis le début s’il vous plaît, de l’invitation à l’hopital. »

Je veux tout savoir, je veux pouvoir comparer les interrogatoires et les confronter.
avatar
Thyra White
humaine*
humaine*
Messages : 21
Date d'inscription : 06/07/2018
Crédits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thyra | We will discover the truth

 par Rosamund A. Fraser le Jeu 16 Aoû - 15:15


ft. thyra & rosamund

We will discover the truth




L'agent lui parut plutôt agréable, en fin de compte. Elle avait un air neutre mais rassurant. Et elle était plutôt jolie, ce qui rajoutait forcément au capital sympathie. Elle se serait tout de suite sentie moins à l'aise face à un quinquagénaire à la carrure imposante et à la mine patibulaire. En hochant la tête, elle ferma les yeux et essaya de reprendre le fil de sa soirée, depuis le début.

- Je n'ai pas eu d'invitation pour la soirée, à proprement parler. En fait, chaque invité officiel avait le droit d'amener un ami... C'est Pandora O'Sullivan, une amie, qui m'a amenée avec elle. C'est moi qui ait conduit Pandora dans ma voiture, une Prius, et...

La jeune femme se figea soudain.


- Merde et remerde, ma voiture !

Elle réalisa d'un coup qu'elle avait été évacuée du Cosmic Ballroom en ambulance, qu'Edward l'avait ensuite ramenée de l'hôpital jusqu'à chez elle et qu'elle n'était pas revenue à Newcastle depuis... Sa voiture était abandonnée quelque part sur une place de parking depuis près de trois semaines !! Décidément, l'avocate avait un sacré souci avec son véhicule. Elle l'avait déjà oublié une première fois lorsque l'insupportable noble l'avait ramenée chez elle après leur première journée d'enquête... Cette histoire virait au running gag !

- Oh. Je, euh, pardon. Je viens de réaliser que je ne suis pas allée la chercher après tout ça... Elle doit être à la fourrière depuis le temps.

Rosamund soupira. Comme si elle avait le temps de remplir encore des papiers et de payer l'amende, qui s'annonçait plus que salée... Quelle misère ! Elle passa une main sur son visage, essaya de repousser son trouble au fond de sa poche avec un mouchoir dessus et repris le fil de son récit.

- Bref. Euh. Quand nous sommes arrivées il y avait déjà beaucoup de monde. Pandora et moi avons été séparées un petit moment, elle était dans la mezzanine et moi dans la grande salle... J'ai essayé de la retrouver mais nous nous sommes croisées sans nous voir. Je suis allée à mon tour sur la mezzanine où j'ai vu Mr Seymour. Nous avons échangé quelques mots...

Rosamund éluda délibérément la partie qui concernait le cadeau raté et le chapeau gonflable "BIRTHDAY BOY" tape à l'oeil qu'elle s'était retrouvée à lui offrir. Une humiliation suffisait amplement. Puis, ce n'était pas comme si cet épisode aurait eu la moindre influence sur l'enquête !

-Donc, je disais... Nous avons échangé quelques mots et je suis redescendue dans la grande salle pour retrouver mon amie, voilà, c'est ça.

Elle continua le long cours de la soirée. Comment elle avait rencontré le jeune Byron, son ami Kirk et Helena Percy, ainsi que leur escapade sur la terrasse pour prendre un peu l’air. Comment, à partir de ce moment là, les lumières s’étaient coupées par intermittences, qu’elle semblait avoir entendu quelques personnes demander un docteur et qu’elle avait simplement pensé à des malaises dûs à l’alcool.

-C’est Pandora la première qui a commencé à saigner. Par les yeux. Je l’ai ramenée à l’intérieur, vers les toilettes près du bar, pour qu’elle puisse trouver de quoi se nettoyer. Son nez a commencé à saigner aussi alors j’ai cherché un membre de la sécurité, qui m’a donné une trousse et qui a commencé à appeler les secours. On s’est séparés sur le chemin, lui et moi. En revenant vers les toilettes, j’ai vu Mr Seymour en discussion avec d’autres membres de la soirée. Je ne les connaissais pas… Mais ils avaient l’air de se connaître, il était assez proche d’une fille aux cheveux sombres, plutôt bouclés, et l’air assez fin… Un peu comme une petite souris.

Elle soupira et essaya de se rappeler la suite. Elle était revenue chercher Pandora dans les toilettes et peu de temps après, la lumière avait été coupée, il y avait eu des cris, un membre de la sécurité les avait extirpées et envoyées près du bar par mesure de confinement. Tout le monde semblait alors plus ou moins mal à l’aise. Il y avait plusieurs verres au sol, des personnes à moitié avachies. Elle raconta également comment elle avait fait la connaissance de Theodora Atkins, comment elles avaient retrouvé Helena et comment, toutes les quatre, elles avaient essayé de mener leur enquête pour trouver un suspect dans la foule.

-On ne sait plus vraiment à quoi s’en tenir, en réalité.. J’ai cru voir un homme barbu verser des choses dans les verres, plusieurs fois au cours de la soirée, mais Pandora m’a dit avoir vu une femme… A moins qu’il n’y ait eu plusieurs personnes dans le coup ? J’avoue qu’à partir d’ici je ne me rappelle plus très bien de tout, j’ai commencé à ressentir les premiers signes de malaise…

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
avatar
Messages : 314
Date d'inscription : 11/11/2017
Crédits : marley smith
Métier : Avocate au barreau
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thyra | We will discover the truth

 par Thyra White le Sam 8 Sep - 21:12

Je l'écoute, je ne peux faire que cela pour le moment. J'écoute et surtout je note. Je fais bien attention de relever ce qui me parait important, même si pour certains se ne sont que des détails. D'ailleurs, si on remarque bien, je note quasiment tout. Une simple information peut tout changer. De temps en temps je la regarde en hochant la tête, pour lui montrer que je la suis dans son récit, que ce qu'elle me dit est très bien, une sorte d'approbation. Souvent, les gens on besoin de ce genre d'attitude pour se sentir rassuré, comme si ce qu'ils disaient pouvait être faux. J'ai appris avec l'expérience et le temps, que plus les gens se sentent écoutés, plus ils parlent. Et plus ils parlent, plus ils se souviennent de choses ! C'est pour cela que je ne la coupe pas lorsqu'elle me parle de sa voiture, je dois laisser le cheminement se faire.

Je note le nom de Pandora, probablement et surement Pandora O'Sullivan que j'ai vu apparaitre dans la liste des invités. Elles sont donc amies et c'est pour cette raison que ma témoin était sur place ce soir là. Elle n'était donc pas prévue, donc pas visée. Ca devient croustillant lorsqu'elle m'affirme que la première à avoir eu des symptômes étranges et des saignements se trouve être son amie. Parce que, soit c'est vraiment elle soit non. Comment Miss Fraser peut elle être certaine de son affirmation ? Vu la description qu'elle me fait de la soirée, il y avait beaucoup de monde au point de pouvoir se croiser sans se voir... donc peut être qu'une autre victime a saigné la première et qu'on ne l'a pas su tout de suite. Sauf si c'est elle l'empoisonneuse... alors là oui, elle sait qui est la première victime qu'elle a empoisonnée. Et cette histoire de "drogue" dans les verres.... je n'y crois pas du tout !

" C'est vrai qu'avec le monde et la confusion, il est difficile de se souvenir de tout. Surtout quand on doit se rappeler de choses auxquelles on n'était pas censé prêter attention. Mais vous vous en sortez bien Miss Fraser. "

Je ne laisse rien transparaitre, je lui offre quelques petits sourires discrets pour la rassurer, mais n'en perds pas moins mon professionnalisme.

" Comment savez vous que votre amie Pandora est la première à avoir eu des saignements ? Vous en êtes sure ? En ce qui concerne la drogue dans les verres, cette piste est écartée. "

Vrai ou pas vrai, elle ne le sait pas. Elle est aussi bien placée que moi pour savoir que la police est prête à faire croire n'importe quoi à la population pour calmer les hardeurs et apporter le sentiment de sécurité. Je pense là au pauvre dealer arrêté à qui on fait porter le chapeau. C'est juste un leurre, tellement évident.

" Vous enquêtez sur le dealer arrêté je crois ? Vous préparez sa défense il me semble. Vous savez donc comme moi qu'il n'est pas le coupable. "

Je ne peux pas en dire plus, j'en ai déjà dit beaucoup. De toutes façons, les preuves contre ce garçon seront bien maigres, nous n'avons aucunes traces que quelques drogues que ce soit dans les verres ou ailleurs. Alors comment aurait il pu empoisonner toutes ses victimes ? Mon avis est qu'il s'agit d'un mutant, clairement et simplement. Je n'ai aucune autres explications ! Et à mon avis, il cherchait à tuer UNE personne précisément. Je ne sais pas qui, je ne sais pas pourquoi mais rien de mieux que d'empoisonner tout le monde pour cacher sa véritable cible.

Si Rosamund cherche vraiment à trouver des preuves pour défendre son client, elle pourrait peut être m'aider à récolter des informations qui me conduiraient vers le vrai coupable. Si je fais ça sans rien dire à personne, alors je pourrai faire disparaître ce mutant sans que personne ne le sache. La Terre serait débarrassée d'un sale moustique.
avatar
Thyra White
humaine*
humaine*
Messages : 21
Date d'inscription : 06/07/2018
Crédits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thyra | We will discover the truth

 par Rosamund A. Fraser le Mer 3 Oct - 21:26


ft. thyra & rosamund

We will discover the truth




L'avocate faisait du mieux qu'elle pouvait, les sourcils froncés et le visage pâle. Se rappeler de cette nuit sordide n'était pas chose aisée. Elle avait eu peur, terriblement peur, mais cela avait également démultiplié son envie d'arrêter ce criminel. Elle ne pouvait sans doute pas faire grand chose, toute seule, mais avec l'aide de la police et les relations d'Edward, peut-être parviendrait-elle à faire la différence...

Toute à ses préoccupations, elle ne remarqua pas tout de suite que sa phrase aurait pu être mal interprétée par l'inspectrice. Presque aussitôt, elle se reprit, rougissant de confusion.

- Oh, euh, pardon. J'ai mal formulé, je voulais dire que Pandora était la première personne de mon groupe d'amis à avoir présenté des symptômes étranges... Je ne sais pas si elle est la première touchée de la soirée. Je ne sais pas si il y a même eu réellement un premier contaminé... Il me semblait que cela fonctionnait plutôt par vagues, de plus en plus grosses, mais là encore je n'ai aucune certitude. Peut-être qu'il y a eu un premier contaminé et que la vague est allée de façon exponentielle.

Elle aurait dû s'en tenir à répondre très brièvement aux questions mais son esprit d'analyse et les propres questions qu'elle se posaient prenaient inlassablement le dessus. Au fond d'elle-même, Rosamund préférait en dire plus, en espérant que cela aiderait d'une façon ou d'une autre à attraper le tueur.
Elle fronça les sourcils en entendant que la piste de la boisson était écartée. Cela signifiait donc qu'ils recherchaient finalement un mutant ? La presse était encore très discrète ces derniers temps, la nouvelle risquait probablement d'être ébruitée sous peu. Un mince sourire vint éclairer son visage lorsqu'elle lui annonça qu'elle savait à propos de la défense du dealer. Bon, autant jouer cartes sur tables alors... Elle ne parlait plus à une personne sensée la passer à l'interrogatoire mais à une potentielle collaboratrice.

- Bien sûr qu'il n'est pas coupable... En tout cas, pas d'avoir tué tous ces pauvres gens. Nous avons cherché partout, à l'hôpital, dans les squats, quelqu'un capable de distribuer une drogue aussi versatile et toxique mais rien... Soit notre tueur dispose d'un équipement de pointe dont l'avancée technologique nous dépasse complètement, soit il est mutant et sans doute non dépisté.

Elle se rencogna dans son siège et fixa la policière, très jolie malgré son petit air intimidant. Nerveusement, l'avocate fit s'enrouler une mèche de cheveux autour de son index.

- Nous n'en savons guère plus. Mais si notre homme est effectivement un mutant, il a besoin d'être arrêté et maîtrisé ou aidé. Il pourrait être malade, manipulé, en proie à des délires psychiques... Ou parfaitement conscient de ses actes.

Elle frissonna en pensant à tout ce que cela impliquait. On allait encore renforcer les contrôles sur les mutants. Tout le monde finirait par se crisper et des émeutes pourraient éclater à tout moment.

- Le fait qu'il ait tenu si longtemps sans faire aucune erreur est impressionnant. Soit il est exceptionnellement doué, soit il bénéficie de personnes haut placées pour le protéger, mais cela me paraît peu probable;

Son regard se fit une nouvelle fois pensif alors que le portrait robot lui revenait en mémoire.

- Il ou elle d'ailleurs... Nous avons essayé de recroiser nos idées, Miss O'Sullivan, Miss Percy, Miss Atkins et moi-même, mais rien ne collait. Certains avaient vu une femme, il me semblait avoir aperçu un individu barbu, plutôt boiteux... Rien ne concorde, à moins qu'ils soient plusieurs derrière une seule identité.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.


HRP:
Désolée de répondre presque un mois après, j'ai vraiment eu un mois de septembre infernal :'(
avatar
Messages : 314
Date d'inscription : 11/11/2017
Crédits : marley smith
Métier : Avocate au barreau
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thyra | We will discover the truth

 par Thyra White le Sam 13 Oct - 22:40

Une agression, c'est relativement facile d'établir un portrait robot de l'agresseur. La victime en général a vu son agresseur, a peut etre même échangé quelques mots. Mais dans cette situation, je nage dans la choucroute (expression français que je trouve drôle qui signifie être dans la panade). Tout se passe dans une salle bondée de monde, où les gens ne se connaissent pas forcément, la lumière n'est pas des meilleures et l'alcool qui coule fait perdre les sens, la mémoire et j'en passe. On m'a mise sur une enquête plus que difficile, et pour être franche, je ne la résoudrais pas maintenant. Je dirai plutôt qu'en ce moment je suis à la recherche d'indice. Il devra frapper une seconde fois à mon avis si je veux le choper.

Rosamund est bavarde, elle n'hésite pas à répondre à mes questions, à exposer ses réflexions et même donner son avis. C'est pratique. Vraiment. Je ne pense pas qu'elle soit une mauvaise personne, elle serait plutôt le genre de femme qui aime la justice et qui voudrait protéger les plus faibles. Du coup, que cet homme, ce mutant soit en liberté doit la mettre mal à l'aise. Elle peut devenir une alliée utile et loyale, capable de me donner des informations exclusives.

" D'accord, je comprends ce que vous vouliez me dire. Je vais vous donner mon avis Mademoiselle Fraser, pour moi, c'est un mutant. Il est intelligent, car il a empoisonné plusieurs personnes pour cacher sa vraie victime. Il est peut etre aidé par quelqu'un oui, mais si nous voulons l'arrêter, il ne faut rien changer. S'il sait que nous le recherchons trop activement, il va fuir, il va se cacher et moi, j'ai besoin qu'il fasse une erreur, j'ai besoin qu'il agisse, qu'il se sente en confiance, qu'il se sente tout puissant. Plus il sortira, plus il jouera avec son pouvoir, plus j'aurai une chance de remonter sa piste. "

Voila, tout est dit. C'est une femme intelligente et qui sait ce que c'est que de garde un secret. Elle va devoir garder notre entrevue secrète.

" Il serait beaucoup plus judicieux d'ailleurs que cette discussion reste entre nous. Une seule fuite peut tout faire basculer du mauvais côté. Vous devez connaître ça dans votre métier j'imagine. "

Je pense pouvoir lui faire confiance, oui. Elle, je vais garder contacte et prendre des nouvelles régulièrement. Je suis un agent de police, j'inspire la confiance, je veux une ville et une Terre plus sûre, je ne suis pas une méchante. Je suis comme elle.

" Que pouvez-vous me dire sur Edward Seymour ? C'est bien lui qui a organisé cette fête ? Et puis c'est un homme puissant, connu et reconnu ici je crois. Qu'est ce que je devrais savoir sur lui, moi qui viens d'arriver ? "

C'est une vraie question bien sur. J'aimerai en savoir plus sur lui, s'il a du pouvoir, c'est toujours bon à savoir. Si je peux l'approcher ou non, comment, son entourage tout ca, c'est très important en réalité.
avatar
Thyra White
humaine*
humaine*
Messages : 21
Date d'inscription : 06/07/2018
Crédits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thyra | We will discover the truth

 par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum